Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page

Onglets principaux

Accueil - Formations - Offre de Formation - Classe préparatoire à l'examen d'accès au stage de commissaire-priseur

Classe préparatoire à l'examen d'accès au stage de commissaire-priseur

Formation
Classe préparatoire à l'examen d'accès au stage de commissaire-priseur

Classe préparatoire à l'examen d'accès au stage de commissaire-priseur

2021/2022

Préparation aux concours et aux examens professionnels - Droit

Durée des études:
2 mois

Présentation

Classe préparatoire à l'examen d'accès au stage de commissaire-priseur

 

Co-direction
Gérard Sousi, Président de l'Institut Art et Droit,
ancien Vice-président de l'université Jean Moulin Lyon 3

Objectifs

Principe général : la "Classe préparatoire" n’est pas une année supplémentaire de cours universitaires.

Son rôle est de :

  • permettre aux élèves d’acquérir une grande capacité de travail individuel et de les entraîner à la recherche des sources, à  la  méthodologie et à la synthèse,
  • mettre œuvre dans l’intérêt des élèves, les moyens pédagogiques leur permettant de bien se préparer à l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur, notamment par l’instauration d’un parcours d’entraînement individuel, favorisant la synthèse des connaissances et la méthodologie ;
  • privilégier le coaching individuel des élèves et de les guider par des supports et conseils personnalisés vers la réussite à l’examen.

La « classe prépa » n’est pas seulement une préparation à l’examen  d’accès au stage de commissaire-priseur. Les candidats non reçus, auront acquis grâce à la « prépa », une formation facilitant leur intégration dans d’autres professions du marché de l’art et de la culture.  C’est une formation supérieure à part entière.

 

Admission

Niveau d'entrée:

Profil recommandé

I – Conditions d’admission dans la classe préparatoire

Les candidats qui postulent pour intégrer la classe préparatoire sont censés posséder toutes les connaissances requises en droit, en économie, en comptabilité, en art et en techniques,  pour réussir l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur. Ils doivent maîtriser le programme défini par  l’Annexe 3-4 (Annexe aux articles A. 321 -11 et A. 321 – 13) du Code de commerce et qui se trouve  sur le site  du Conseil des ventes.

Les candidats doivent avoir obtenu les diplômes requis pour se présenter à l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur.

 

La sélection se fait  sur dossier et si nécessaire sur entretien individuel. Il n’y a pas de numerus clausus.
Les candidats à l’entrée dans la classe préparatoire doivent déposer un dossier qui comporte au minimum :

  • les relevés des notes obtenues dans leurs cursus antérieurs en droit et histoire de l’art,
  • Les attestations d’obtention des diplômes requis pour se présenter à l’examen d’accès au stage de   commissaire-priseur ou les copies desdits diplômes
  • un curriculum vitae
  • une liste des stages effectués dans le marché de l’art
  • une lettre de motivation.

En outre, à la discrétion du candidat, ce dernier  peut verser à son dossier, des éléments destinés à montrer sa motivation et sa capacité à suivre la classe préparatoire.

II – Conditions d’admission au stage de commissaire-priseur

Extraits – Pour  l’intégralité voir le site du Conseil des ventes : https://www.conseildesventes.fr/sites/default/files/conditions_acces_-_externe_06-2015.pdf

a) L'examen comprend des épreuves écrites d'admissibilité et des épreuves orales d'admission portant sur le programme figurant à l'annexe 3-4 au présent livre.
Le conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques assure le secrétariat du jury.

b) Les épreuves écrites d'admissibilité comprennent :

  1. ​Une épreuve théorique d'une durée de quatre heures portant sur des sujets juridiques, en rapport avec les activités de ventes publiques de meubles et dont la note est affectée d'un coefficient 3 ;
  2. Une épreuve théorique d'une durée de quatre heures portant sur la connaissance des arts et techniques et dont la note est affectée d'un coefficient 3.

c) Les candidats peuvent se servir des codes ou recueils de lois et décrets ne contenant aucune indication de doctrine ou de jurisprudence, sans autre note que des références à des textes législatifs ou réglementaires. Tout candidat ayant procuré ou utilisé des documents non autorisés est exclu de la salle et sa composition est annulée. Dans ce cas, le conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques peut interdire au candidat de se représenter aux épreuves de l'examen pour une durée ne pouvant excéder deux années.

d) La correction des épreuves d'admissibilité est organisée de manière à préserver l'anonymat de chaque candidat.
Chaque composition est examinée par deux correcteurs et reçoit une note de 0 à 20.
Cette note est affectée du coefficient prévu pour l'épreuve correspondante.

e) L'admissibilité est prononcée par le jury si la moyenne des notes obtenues par le candidat est égale ou supérieure à 10 sur 20.
Le jury arrête, par ordre alphabétique, la liste des candidats déclarés admissibles. Celle-ci est affichée dans les locaux du conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, de la Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires et du Conseil national des courtiers de marchandises assermentés ainsi que sur les sites internet de ces organismes.
L'admissibilité n'est valable que pour la session au cours de laquelle celle-ci a été acquise.

f) Nul ne peut se présenter aux épreuves d'admission s'il n'a été déclaré admissible par le jury.
Les épreuves d'admission sont orales et se déroulent en séance publique. Elles comprennent :

  1. Un exposé de dix minutes, après une préparation de trente minutes, sur une question tirée au sort par le candidat et portant sur l'histoire de l'art, suivi d'une discussion de vingt minutes avec le jury destinée à apprécier la culture générale du candidat ; la note est affectée d'un coefficient 4 ;
  2. Une interrogation d'une durée de quinze minutes portant sur une matière juridique autre que celle qui a été traitée à l'écrit par le candidat ainsi que sur des matières économiques et comptables ; la note est affectée d'un coefficient 3 ;
  3. Une épreuve d'anglais consistant en une interrogation d'une durée de quinze minutes ; la note est affectée d'un coefficient 1 ;
  4. Une interrogation facultative, d'une durée de quinze minutes, portant sur la langue vivante étrangère choisie par le candidat lors du dépôt de son dossier ; la note est affectée d'un coefficient 1.

g) Les épreuves sont notées de 0 à 20.
Chaque note est affectée du coefficient prévu pour l'épreuve correspondante.
Les notes inférieures à 7/20 à l'exception de celle obtenue à l'épreuve facultative de langue, sont éliminatoires.

h) L'admission est prononcée par le jury si la moyenne des notes obtenues par le candidat à l'ensemble des épreuves d'admissibilité et d'admission est égale ou supérieure à 10 sur 20.
La note obtenue à l'épreuve facultative de langue n'est prise en compte, pour le calcul de la moyenne, que si elle est supérieure à 10 sur 20.

Organisation des études

La classe préparatoire se déroule du 1er juin 2021 au 22 juillet 2021.

Avant l’entrée dans la classe préparatoire, les candidats admis sont soumis à un contrôle des connaissances en droit et en histoire de l’art. Il s’agit d’évaluer le niveau des élèves afin de permettre aux intervenants de les conseiller,  les accompagner individuellement  et utilement au  cours de la préparation.

D’autres contrôles, de divers types,  sont organisés au cours de la préparation, et notamment des :

  • Galops d’essais
  • QCM
  • Interrogations orales
  • Examens blancs au nombre de trois au minimum portant sur les matières juridiques, économiques et comptables et / ou sur  les matières art et techniques.

Ces contrôles ont pour but de permettre aux intervenants de suivre l’évolution du niveau des connaissances des  élèves et de  leur aptitude à la synthèse et à la méthodologie.
Ces contrôles permettent également aux élèves de se situer par rapport aux exigences requises pour réussir l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur.

Programme

Annexe 3-4 : Annexe aux articles A.321-12 et  A.321-16 du Code de commerce, créée par l'arrêté du 14 janvier 2009, art. (V).

PROGRAMME   - 175 H

I - Epreuves juridiques et matières économiques et comptables – 90 H
Coef. 3 à l’écrit et Coef. 3 à l’oral

 

A – Droit civil – Notions générales sur : 15 H

  • Les biens : la classification des biens, les meubles, les modes d'acquisition de la propriété, la possession, l'usufruit ; 
  • Les obligations : sources, preuve, effets, extinction ; 
  • La responsabilité civile ; 
  • Le contrat : classification, formation et effets ; 
  • Les contrats spéciaux : la vente (réglementation générale et réglementation particulière des ventes de meubles aux enchères publiques), le dépôt, le séquestre, le mandat, le crédit-bail et la location-vente ; 
  • Les sûretés : le cautionnement, le gage, les privilèges mobiliers ;
  • La prescription ;
  • Les personnes ; 
  • La famille: le mariage, le divorce, la séparation de corps, la filiation, les régimes matrimoniaux ; 
  • Les successions et les libéralités. 

 

B -Droit commercial - Notions générales sur :  9 H

  • Les moyens de paiement et de crédit ;
  • Le gage commercial ; 
  • Le nantissement de l'outillage et du matériel d'équipement ; 
  • Le fonds de commerce : éléments constitutifs, nantissement, vente ; 
  • Les sociétés commerciales.

 

C - Droit de la vente de meubles aux enchères publiques - Connaissances approfondies : 39H

  • Ventes volontaires et judiciaires : notions et distinctions ; textes applicables ;
  • Fiscalités des ventes ; 
  • Droit de suite ; 
  • Les interventions de l'Etat : droit de préemption et classement des œuvres dans la catégorie des trésors nationaux ; 
  • Les importations et exportations d'œuvres d'art ; 
  • Le trafic illicite des œuvres d'art ;
  • La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme 
  • Statut des opérateurs  de ventes volontaires de meubles aux enchères publiques et des personnes habilitées à diriger des ventes volontaires. 
  • Organisation et attributions du conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques. 
  • Déontologie et discipline
  • Responsabilité civile professionnelle
  • Inventaire, prisée, estimation, évaluation, expertise
  • Ventes par voie électronique, plateformes  de ventes en ligne

 

D - Economie et comptabilité  – Connaissances approfondies :  27 H

  • Le fonctionnement des marchés :
    • La délimitation du marché pertinent ;
    • La fonction d'offre ; 
    • La fonction de demande ; 
    • L'équilibre du marché en concurrence

 

  • Les marchés imparfaits :
    • Les marchés de monopole ; 
    • Les marchés d'oligopole ; 
    • Le rôle des asymétries d'informations ; 
    • Les marchés d'enchères ;

 

  • Les stratégies de concurrence :
    • La tentation de l'entente ; 
    • Les stratégies de différenciation ; 
    • Les stratégies d'exclusion. 

 

  • Comptabilité et finance :
    • Principes comptables ;
    • Notion d'amortissement et de provisions ;

 

  • Compréhension des principaux documents comptables :
    • Bilan ;
    • Compte de résultat ; 
    • Tableau de flux de trésorerie. 

 

  • Analyse des comptes à travers les principaux ratios :
    • Performance économique ; 
    • Performance financière ; 
    • Délais de stockage et de paiement clients et fournisseurs ;

 

  • Comptabilité de gestion :
    • Objectifs du calcul des coûts

 

  • Notion de coût :
    • Coût direct/coût indirect ; 
    • Coût variable/coût fixe ;

 

  • Détermination du seuil de rentabilité :
    • Méthodes de coûts partiels ;
    • Méthode du coût complet (cas simple de répartition des charges indirectes). 

II - Epreuve arts et techniques  75 H
Coef. 3 à l’écrit et Coef. 4 à l’oral

 

A - Histoire générale de l'art : 36 H

  • Notions générales sur l'histoire des civilisations et sur l'évolution des idées ; 
  • Les principaux courants artistiques du Moyen Age à l'époque contemporaine. Connaissances approfondies

 

B - Connaissance des arts et techniques -  Connaissances approfondies - 39 H

  • Histoire et technique :
    • Des meubles et des sièges ; 
    • De la peinture, des estampes et des dessins ; 
    • De la gravure ; 
    • De la sculpture ; 
    • De la céramique ;
    • De l'orfèvrerie et de la bijouterie ;
    • Des livres, manuscrits et autographes ; 
    • Des tapis et tapisseries ; 
    • Des armes de collection et souvenirs historiques ; 
    • Des monnaies ; 
    • De l'archéologie ; 
    • Des arts d'Afrique, d'Amériques, d'Asie, d'Europe et d'Océanie ;

 

  • Divers
    • Marques et poinçons, titres et alliages ;
    • Connaissance des collections des musées ;
    • Histoire des collections publiques et privées ; évolution du marché de l'art.

 

III - Module Anglais   - 4 H
Coef. 1 à l’oral

 

IV – Conférences – 6H

Contact

Julie BOSSUAT

Tél. : +33 (0)1 53 63 86 22
Courriel : julie.bossuat@u-paris2.fr

Candidatures

La [[{"fid":"38934","view_mode":"default","fields":{"format":"default"},"link_text":"Fiche d'inscription.pdf","type":"media","field_deltas":{"3":{"format":"default"}},"attributes":{"class":"media-element file-default","data-delta":"3"}}]] est à envoyer par courriel (adresse de contact affichée au-dessus) du 15 mars au 29 mai.

Les dossiers envoyés hors période (la date du mail faisant foi) ne sont pas traités.

Coût de la formation

Prix forfaitaire : 2 000 euros.

Durée des études : 2 mois
Site(s) web(s) :

Présentation

Classe préparatoire à l'examen d'accès au stage de commissaire-priseur

 

Co-direction
Gérard Sousi, Président de l'Institut Art et Droit,
ancien Vice-président de l'université Jean Moulin Lyon 3

Objectifs

Principe général : la "Classe préparatoire" n’est pas une année supplémentaire de cours universitaires.

Son rôle est de :

  • permettre aux élèves d’acquérir une grande capacité de travail individuel et de les entraîner à la recherche des sources, à  la  méthodologie et à la synthèse,
  • mettre œuvre dans l’intérêt des élèves, les moyens pédagogiques leur permettant de bien se préparer à l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur, notamment par l’instauration d’un parcours d’entraînement individuel, favorisant la synthèse des connaissances et la méthodologie ;
  • privilégier le coaching individuel des élèves et de les guider par des supports et conseils personnalisés vers la réussite à l’examen.

La « classe prépa » n’est pas seulement une préparation à l’examen  d’accès au stage de commissaire-priseur. Les candidats non reçus, auront acquis grâce à la « prépa », une formation facilitant leur intégration dans d’autres professions du marché de l’art et de la culture.  C’est une formation supérieure à part entière.

 

I – Conditions d’admission dans la classe préparatoire

Les candidats qui postulent pour intégrer la classe préparatoire sont censés posséder toutes les connaissances requises en droit, en économie, en comptabilité, en art et en techniques,  pour réussir l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur. Ils doivent maîtriser le programme défini par  l’Annexe 3-4 (Annexe aux articles A. 321 -11 et A. 321 – 13) du Code de commerce et qui se trouve  sur le site  du Conseil des ventes.

Les candidats doivent avoir obtenu les diplômes requis pour se présenter à l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur.

 

La sélection se fait  sur dossier et si nécessaire sur entretien individuel. Il n’y a pas de numerus clausus.
Les candidats à l’entrée dans la classe préparatoire doivent déposer un dossier qui comporte au minimum :

  • les relevés des notes obtenues dans leurs cursus antérieurs en droit et histoire de l’art,
  • Les attestations d’obtention des diplômes requis pour se présenter à l’examen d’accès au stage de   commissaire-priseur ou les copies desdits diplômes
  • un curriculum vitae
  • une liste des stages effectués dans le marché de l’art
  • une lettre de motivation.

En outre, à la discrétion du candidat, ce dernier  peut verser à son dossier, des éléments destinés à montrer sa motivation et sa capacité à suivre la classe préparatoire.

II – Conditions d’admission au stage de commissaire-priseur

Extraits – Pour  l’intégralité voir le site du Conseil des ventes : https://www.conseildesventes.fr/sites/default/files/conditions_acces_-_externe_06-2015.pdf

a) L'examen comprend des épreuves écrites d'admissibilité et des épreuves orales d'admission portant sur le programme figurant à l'annexe 3-4 au présent livre.
Le conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques assure le secrétariat du jury.

b) Les épreuves écrites d'admissibilité comprennent :

  1. ​Une épreuve théorique d'une durée de quatre heures portant sur des sujets juridiques, en rapport avec les activités de ventes publiques de meubles et dont la note est affectée d'un coefficient 3 ;
  2. Une épreuve théorique d'une durée de quatre heures portant sur la connaissance des arts et techniques et dont la note est affectée d'un coefficient 3.

c) Les candidats peuvent se servir des codes ou recueils de lois et décrets ne contenant aucune indication de doctrine ou de jurisprudence, sans autre note que des références à des textes législatifs ou réglementaires. Tout candidat ayant procuré ou utilisé des documents non autorisés est exclu de la salle et sa composition est annulée. Dans ce cas, le conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques peut interdire au candidat de se représenter aux épreuves de l'examen pour une durée ne pouvant excéder deux années.

d) La correction des épreuves d'admissibilité est organisée de manière à préserver l'anonymat de chaque candidat.
Chaque composition est examinée par deux correcteurs et reçoit une note de 0 à 20.
Cette note est affectée du coefficient prévu pour l'épreuve correspondante.

e) L'admissibilité est prononcée par le jury si la moyenne des notes obtenues par le candidat est égale ou supérieure à 10 sur 20.
Le jury arrête, par ordre alphabétique, la liste des candidats déclarés admissibles. Celle-ci est affichée dans les locaux du conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques, de la Chambre nationale des commissaires-priseurs judiciaires et du Conseil national des courtiers de marchandises assermentés ainsi que sur les sites internet de ces organismes.
L'admissibilité n'est valable que pour la session au cours de laquelle celle-ci a été acquise.

f) Nul ne peut se présenter aux épreuves d'admission s'il n'a été déclaré admissible par le jury.
Les épreuves d'admission sont orales et se déroulent en séance publique. Elles comprennent :

  1. Un exposé de dix minutes, après une préparation de trente minutes, sur une question tirée au sort par le candidat et portant sur l'histoire de l'art, suivi d'une discussion de vingt minutes avec le jury destinée à apprécier la culture générale du candidat ; la note est affectée d'un coefficient 4 ;
  2. Une interrogation d'une durée de quinze minutes portant sur une matière juridique autre que celle qui a été traitée à l'écrit par le candidat ainsi que sur des matières économiques et comptables ; la note est affectée d'un coefficient 3 ;
  3. Une épreuve d'anglais consistant en une interrogation d'une durée de quinze minutes ; la note est affectée d'un coefficient 1 ;
  4. Une interrogation facultative, d'une durée de quinze minutes, portant sur la langue vivante étrangère choisie par le candidat lors du dépôt de son dossier ; la note est affectée d'un coefficient 1.

g) Les épreuves sont notées de 0 à 20.
Chaque note est affectée du coefficient prévu pour l'épreuve correspondante.
Les notes inférieures à 7/20 à l'exception de celle obtenue à l'épreuve facultative de langue, sont éliminatoires.

h) L'admission est prononcée par le jury si la moyenne des notes obtenues par le candidat à l'ensemble des épreuves d'admissibilité et d'admission est égale ou supérieure à 10 sur 20.
La note obtenue à l'épreuve facultative de langue n'est prise en compte, pour le calcul de la moyenne, que si elle est supérieure à 10 sur 20.

Organisation de la formation

La classe préparatoire se déroule du 1er juin 2021 au 22 juillet 2021.

Avant l’entrée dans la classe préparatoire, les candidats admis sont soumis à un contrôle des connaissances en droit et en histoire de l’art. Il s’agit d’évaluer le niveau des élèves afin de permettre aux intervenants de les conseiller,  les accompagner individuellement  et utilement au  cours de la préparation.

D’autres contrôles, de divers types,  sont organisés au cours de la préparation, et notamment des :

  • Galops d’essais
  • QCM
  • Interrogations orales
  • Examens blancs au nombre de trois au minimum portant sur les matières juridiques, économiques et comptables et / ou sur  les matières art et techniques.

Ces contrôles ont pour but de permettre aux intervenants de suivre l’évolution du niveau des connaissances des  élèves et de  leur aptitude à la synthèse et à la méthodologie.
Ces contrôles permettent également aux élèves de se situer par rapport aux exigences requises pour réussir l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur.

Programme

Annexe 3-4 : Annexe aux articles A.321-12 et  A.321-16 du Code de commerce, créée par l'arrêté du 14 janvier 2009, art. (V).

PROGRAMME   - 175 H

I - Epreuves juridiques et matières économiques et comptables – 90 H
Coef. 3 à l’écrit et Coef. 3 à l’oral

 

A – Droit civil – Notions générales sur : 15 H

  • Les biens : la classification des biens, les meubles, les modes d'acquisition de la propriété, la possession, l'usufruit ; 
  • Les obligations : sources, preuve, effets, extinction ; 
  • La responsabilité civile ; 
  • Le contrat : classification, formation et effets ; 
  • Les contrats spéciaux : la vente (réglementation générale et réglementation particulière des ventes de meubles aux enchères publiques), le dépôt, le séquestre, le mandat, le crédit-bail et la location-vente ; 
  • Les sûretés : le cautionnement, le gage, les privilèges mobiliers ;
  • La prescription ;
  • Les personnes ; 
  • La famille: le mariage, le divorce, la séparation de corps, la filiation, les régimes matrimoniaux ; 
  • Les successions et les libéralités. 

 

B -Droit commercial - Notions générales sur :  9 H

  • Les moyens de paiement et de crédit ;
  • Le gage commercial ; 
  • Le nantissement de l'outillage et du matériel d'équipement ; 
  • Le fonds de commerce : éléments constitutifs, nantissement, vente ; 
  • Les sociétés commerciales.

 

C - Droit de la vente de meubles aux enchères publiques - Connaissances approfondies : 39H

  • Ventes volontaires et judiciaires : notions et distinctions ; textes applicables ;
  • Fiscalités des ventes ; 
  • Droit de suite ; 
  • Les interventions de l'Etat : droit de préemption et classement des œuvres dans la catégorie des trésors nationaux ; 
  • Les importations et exportations d'œuvres d'art ; 
  • Le trafic illicite des œuvres d'art ;
  • La lutte contre le blanchiment des capitaux et le financement du terrorisme 
  • Statut des opérateurs  de ventes volontaires de meubles aux enchères publiques et des personnes habilitées à diriger des ventes volontaires. 
  • Organisation et attributions du conseil des ventes volontaires de meubles aux enchères publiques. 
  • Déontologie et discipline
  • Responsabilité civile professionnelle
  • Inventaire, prisée, estimation, évaluation, expertise
  • Ventes par voie électronique, plateformes  de ventes en ligne

 

D - Economie et comptabilité  – Connaissances approfondies :  27 H

  • Le fonctionnement des marchés :
    • La délimitation du marché pertinent ;
    • La fonction d'offre ; 
    • La fonction de demande ; 
    • L'équilibre du marché en concurrence

 

  • Les marchés imparfaits :
    • Les marchés de monopole ; 
    • Les marchés d'oligopole ; 
    • Le rôle des asymétries d'informations ; 
    • Les marchés d'enchères ;

 

  • Les stratégies de concurrence :
    • La tentation de l'entente ; 
    • Les stratégies de différenciation ; 
    • Les stratégies d'exclusion. 

 

  • Comptabilité et finance :
    • Principes comptables ;
    • Notion d'amortissement et de provisions ;

 

  • Compréhension des principaux documents comptables :
    • Bilan ;
    • Compte de résultat ; 
    • Tableau de flux de trésorerie. 

 

  • Analyse des comptes à travers les principaux ratios :
    • Performance économique ; 
    • Performance financière ; 
    • Délais de stockage et de paiement clients et fournisseurs ;

 

  • Comptabilité de gestion :
    • Objectifs du calcul des coûts

 

  • Notion de coût :
    • Coût direct/coût indirect ; 
    • Coût variable/coût fixe ;

 

  • Détermination du seuil de rentabilité :
    • Méthodes de coûts partiels ;
    • Méthode du coût complet (cas simple de répartition des charges indirectes). 

II - Epreuve arts et techniques  75 H
Coef. 3 à l’écrit et Coef. 4 à l’oral

 

A - Histoire générale de l'art : 36 H

  • Notions générales sur l'histoire des civilisations et sur l'évolution des idées ; 
  • Les principaux courants artistiques du Moyen Age à l'époque contemporaine. Connaissances approfondies

 

B - Connaissance des arts et techniques -  Connaissances approfondies - 39 H

  • Histoire et technique :
    • Des meubles et des sièges ; 
    • De la peinture, des estampes et des dessins ; 
    • De la gravure ; 
    • De la sculpture ; 
    • De la céramique ;
    • De l'orfèvrerie et de la bijouterie ;
    • Des livres, manuscrits et autographes ; 
    • Des tapis et tapisseries ; 
    • Des armes de collection et souvenirs historiques ; 
    • Des monnaies ; 
    • De l'archéologie ; 
    • Des arts d'Afrique, d'Amériques, d'Asie, d'Europe et d'Océanie ;

 

  • Divers
    • Marques et poinçons, titres et alliages ;
    • Connaissance des collections des musées ;
    • Histoire des collections publiques et privées ; évolution du marché de l'art.

 

III - Module Anglais   - 4 H
Coef. 1 à l’oral

 

IV – Conférences – 6H

Contrôle des connaissances

Un contrôle régulier des connaissances

  • Avant l’entrée dans la classe préparatoire, les candidats admis sont soumis à un contrôle des connaissances en droit et en histoire de l’art. Il s’agit d’évaluer le niveau des élèves afin de permettre aux intervenants de les conseiller et accompagner individuellement  et utilement au  cours de la préparation.
  • D’autres contrôles, de divers types,  sont organisés au cours de la préparation, et notamment des :
    • Galop d’essais
    • QCM
    • Interrogations orales
    • Examens blancs au nombre de trois au minimum portant sur les matières juridiques, économiques et comptables et / ou sur  les matières art et techniques.

Ces contrôles ont pour but de permettre aux intervenants de suivre l’évolution du niveau des connaissances des  élèves et  leur aptitude à la synthèse et à la méthodologie. Ces contrôles permettent également aux élèves de se situer par rapport aux exigences requises pour réussir l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur.

Un contrôle des connaissances en droit et en histoire de l’art a lieu après la sélection, une fois le candidat admis dans la classe préparatoire, et  avant le début de la formation. Ce contrôle permet aux intervenants d’évaluer le niveau des élèves, de faire le point avec eux et  de les conseiller.

Divers types de contrôles sont organisés au cours du déroulement de la classe préparatoire,  pour permettre aux intervenants de suivre l’évolution du niveau des connaissances des  élèves et  leur aptitude à la synthèse et à la méthodologie. Ces contrôles permettent également aux élèves de se situer par rapport aux exigences requises pour réussir l’examen d’accès au stage de commissaire-priseur.