Aller à l'en-tête Aller au menu principal Aller au contenu Aller au pied de page
Accueil - Formations - Témoignages - Portrait - François JAMBIN - DU responsable conformité : Compliance officer

Portrait - François JAMBIN - DU responsable conformité : Compliance officer

Portrait - François JAMBIN - DU responsable conformité : Compliance officer

Juriste pénaliste de formation, François Jambin a fait partie de la promotion 2019-2020 du DU responsable conformité : Compliance officer. Aujourd’hui diplômé, il partage avec nous son expérience.

"D’abord avocat pendant 10 ans puis juriste d’entreprise pendant 12 ans, je m’intéressais beaucoup à la défense pénale de l’entreprise et ses dirigeants, et aussi de manière plus récente à la loi Sapin qui oblige les entreprises à mettre en place une organisation destinée à prévenir les risques de corruption via notamment la formation des salariés, une cartographie des risques, le traitement d’alertes internes etc…. Au fil des années, j’ai réalisé qu’il y avait de plus en plus d’obligations de conformité qui pesaient sur les entreprises. Cette discipline, arrivée en France de manière relativement récente, est d’origine nord-américaine. Dans une logique libérale, les pouvoirs publics américains ont peu à peu fait peser des obligations sur les entreprises afin qu’elles adoptent une organisation respectueuse de la loi et des règlements et évitent des passages à l’acte passibles de poursuites.

Afin de parfaire mon approche quelque peu empirique, il me fallait un éclairage sur les meilleures pratiques !

J’éprouvais aussi l’envie de m’ouvrir intellectuellement à de nouveaux domaines et de partager mes expériences avec des personnes également intéressées par ces sujets. Le rythme des cours, particulièrement adapté à l’organisation des étudiants en situation professionnelle, la qualité des intervenants ainsi que la réputation de l'université Paris Panthéon-Assas qui n’est plus à faire, sont autant de critères qui m’ont assez rapidement convaincu de candidater à ce diplôme universitaire. J’ai ensuite fait la demande à mon employeur. Ayant peu de personnes spécialisées dans ce domaine relativement nouveau de la conformité, mon entreprise a accepté de financer la formation pour me faire monter en compétence. C’est un beau gage de confiance !"  

La formation a-t-elle répondu à vos objectifs ?

"La formation apporte une vision très globale, (corruption, embargos, sanctions internationales, fraudes, RGPD, antitrust, devoir de vigilance et droits humains, lanceurs d’alerte, etc.) ce qui permet une appréhension complète de ce qu’est la compliance."

Le mélange d’universitaires très pointus et de professionnels de terrain affutés offre à la fois un cadre solide et une approche opérationnelle de cette matière très foisonnante. Cela a rendu la formation vraiment enrichissante !

Qu’avez-vous pu transposer de la connaissance à la pratique ?

"Le métier de compliance officer est très opérationnel. Le CO doit être certes diffuseur de règles et de bonnes pratiques mais il doit sortir de son bureau, aller à la rencontre du terrain afin que les règles éthiques et de conformité ne soient pas élaborées en chambre hors de toute réalité opérationnelle. Grace à cette formation, j’ai aussi pris conscience que le CO doit faire preuve de capacité didactique pour convaincre les opérationnels de la plus-value de la conformité. Cette infusion de la culture éthique et conformité peut prendre du temps et de l’énergie ! La formation et le diplôme m’ont rapidement offert d’autres perspectives de carrière. A la fin de la formation, un poste de responsable « devoir de vigilance » s’est créé. L’obtention récente du DU m’a permis de me positionner et d’obtenir ce poste."